Le tracé directeur de la cathédrale gothique d'Amiens : Géométrie
fermer

Connexion

Merci d'entrer votre adresse mail et votre mot de passe.

Email
Mot de passe





              Dans cette page je vise à l'essentiel : mettre en évidence le principe des segments et le système de  triple enceinte sur un monument gothique emblématique.  

 
 

Amiens, le plan de sol retracé


      Le genre humain n'a rien pensé d'important qu'il ne l'ait écrit en pierre.

Victor Hugo



Plan de la cathédrale d'Amiens - Crédit : Gothika - CC-BY-SA

Commencée en 1220, la cathédrale Notre-Dame d’Amiens possède le record de la plus vaste cathédrale gothique française avec un volume intérieur de 200 000 m3. Sa hauteur sous voûte est de 42,30 mètres. Elle se situe ainsi directement derrière la cathédrale de Beauvais, qui elle, culmine à 48,50 m. Cette splendide cathédrale est emblématique du style gothique classique.

Dans cette page, nous allons tester notre système de triple-enceinte sur la cathédrale d'Amiens. Observons le plan de sol. Après avoir mesuré les écarts entre les différentes enceintes, on va les rechercher dans la Table. Je vous donne directement le résultat. Comme dans le cas de Reims, on constate que le segment A s'obtient par un arc de cercle d'origine O passant par le centre de la Table (fig. 2a). Le procédé est identique. Par contre, le tracé du segment B diffère. Son origine est toujours située au  point O, mais son extrémité est ici définie par une segmentation en trois parties de la Table   (fig. 2b) . 

 


Fig. 2a - Tracé du segment A


Fig. 2b - Tracé du segment B


 
À première vue cette construction peut sembler curieuse ou arbitraire, mais rappelez-vous le procédé utilisé pour partitionner un chevet gothique. Il nécessitait le dessin d'un rectangle constitué de trois carrés. La base du chevet étant égale à la largeur de la Table, il devient inutile d'opérer une nouvelle division (fig. 3). Il suffit de garder et prolonger les lignes existantes pour tracer d'un seul geste le segment B (on retrouve le même principe de tracé à Chartres).
 

 

Fig. 3 - Tracé unifié du chevet et de la Table d'Amiens

 

Demeure le segment vert qui se trouve ici déterminé par la demi-hauteur de la Table. La longueur du transept est, quant à elle, obtenue par un triple report du segment C.

Fig. 4 – Tracé de la seconde enceinte
Fig. 5 - Tracé de la troisième enceinte

         

La figure 6 correspond au tracé des trois enceintes avec leurs prolongements naturels et leurs proportions respectives. L'angle qui partitionne l'abside correspond à la diagonale d'un rectangle comme expliqué plus avant.  Le segment bleu équivaut à 3x le segment vert.
Seules cinq lignes (en pointillés) ont été ajoutées pour marquer les travées intermédiaires. Elles sont équidistantes, réglées par le segment vert, il était donc très facile de les dessiner. À noter que la sixième travée de la nef est d'une largeur plus importante que les autres. Cet élément n'est pas représenté sur le dessin. La figure 7 achève le retraçage en dessinant des piliers à chaque intersection de lignes et des contreforts quand les croisements se font à l'extérieur du tracé. La figure 8 reprend le plan de sol de la cathédrale d'Amiens.

 

    

 

Fig. 6, 7, 8 - La cathédrale d'Amiens retracée (hors massif occidental et absidioles) 

Par rapport au tracé nu de la triple enceinte, des segments sont reportés afin de donner au bâtiment son dessin caractéristiques de croix latine, figure dont l'une des branches est plus longue que l'autre. Toutefois, cette forme n'est qu'un symbole qui, si elle joue sur l'emprise au sol du bâtiment, n'influe en rien sur les proportions sacrées du sanctuaire ordonné par la triple enceinte. J'explique cela dans le livre. Vous y trouverez également le retraçage de la cathédrale de Chartres, plan de sol et élévation. 

Commentaires



adminfil y a un mois
Pierre Bellenguez, déjà auteur d'un ouvrage sur les cathédrales, propose, avec ce livret, de découvrir l'univers de la basilique de Vézelay autrement, en essayant de comprendre comment celle-ci a été bâtie, quels symboles géométriques renferme-t-elle, en étudiant le portail et les symboles représentés. Un volume richement illustré (photos, plans, coupes, élévations) à lire d'urgence !
Olivier Petit - Médiéviste
adminfil y a un mois
JE VOUS CONSEILLE SANS RÉSERVE la lecture du nouvel opus de Pierre Bellenguez, consacré au décryptage des tracés géométriques de la basilique de Vézelay. En seulement quelques dizaines de pages et d'illustrations, sans sombrer un seul instant dans les spéculations zozotériques et en s'appuyant notamment à très bon escient sur un schéma explicite du carnet de Villard de Honnecourt, l'auteur fournit au lecteur des clés immédiatement compréhensibles, limpides, de la compréhension géométrique de l'édifice.
Jean-Michel Mathonière - Historien des compagnonnages
adminfil y a un mois
Le Livre du Jour est : Les cathédrales retracées Les nombres régissent nos grands édifices. Pour bien le comprendre, il faut sortir ses outils de géomètre et chercher les proportions. Un travail méthodique et plein de bon sens dans les nefs, croisées et transepts, dans les absides et les chevets, et bien sûr dans les élévations. Une promenade qui nous conduit à Amiens, Vézelay, Beauvais, Chartres Bourges et Reims … Un bonheur d’ouvrage que nous devons à Pierre Bellenguez
Jean-François Lecompte (écrivain)
adminfil y a un mois
Je recommande... Le superbe ouvrage Les cathédrales retracées pour tous les passionnés d'architecture gothique. Dans son livre, l'auteur Pierre Bellenguez nous dévoile le message caché derrière les plans des grandes cathédrales gothiques. À consommer sans modération !
Luciano Xavier
adminfil y a un mois
Commentaire Youtube La démonstration de Pierre Bellenguez sur la géométrie des cathédrales est absolument remarquable de simplicité et d'efficacité. Elle est très convaincante, et en plus, très élégante, ce qui est bon signe. L'architecte Viollet le Duc avait lui aussi proposé en son temps une hypothèse de géométrie sacrée en étudiant les coupes des cathédrales, mais ses résultats n'étaient pas très probants. Les points de ses figures tombaient un peu n'importe où et l'ensemble manquait de la clarté qui arrive toujours lorsqu'on a découvert le principe directeur d'un dessin. La démonstration de Pierre Bellenguez tient elle bien mieux la route. Elle est donc supérieure à celle de l'immense Viollet le Duc, ce n'est pas rien. Franchement bravo.
David Orbach (Architecte - Ingénieur structure - Enseignant à l’Université Populaire de Caen de Michel Onfray)
adminfil y a un mois
Dans ce livre, je m'attendait à entendre beaucoup parler de géométrie sacrée, de traditions et de société secrète et bien pas du tout... Pour mon plus grand bonheur et mon plus grand plaisir, c'est un livre précis, sourcé, technique, néanmoins facile d'accès, qui permet à un néophyte d'aborder le sujet sans difficultés. L'auteur est très pédagogue, ça se lit tout seul. [...] Clairement, ce livre va véritablement m'aider pour mon travail sur les mystères des cathédrales. [...] Encore une fois je remercie chaleureusement Pierre Bellenguez pour son livre les cathédrales retracées.
Arcana Les Mystères du Monde (Chaine Youtube)
adminfil y a un mois
Avis de lecteur (Priceminister) Beau et instructif. Ouvrage superbe avec d'abondantes illustrations en noir ou couleurs. Avec une simplicité communicative, l'auteur décrypte la science des bâtisseurs. Il réécrit avec clarté et à l'aide d'abondantes études personnelles les techniques qui ont permis cette révolution dans l'architecture. Loin d'être un remake de littératures courantes, c'est un beau livre à offrir ou à se faire offrir.
troph38
adminfil y a un mois
J'ai lu votre livre d'une traite et vais bientôt le relire plus lentement. Merci et bravo, vous avez répondu à tellement de mes questions.
John Brown
adminfil y a un mois
J'ai bien reçu votre admirable livre "Les cathédrales retracées" et je vous en remercie. Étant passionné par l'architecture sacrée j'ai pu l'apprécier. Encore merci. Cordialement,
M. Moldovan